Virtually real- Virtuellement vraie

Micheline Harvey: Virtual Assistant, real person/Adjointe Virtuelle, mais tout à fait vraie

Look world, I’m letting it all hang out! Hey tout le monde, je n’ai rien à cacher! September 20, 2009

Filed under: Uncategorized — matamich @ 2:55 pm
Tags: , , , , , , , ,

VacuumPinUp Look world, I’m letting it all hang out!

Today’s youth has been born into and grown up with Internet. It is an integral part of their lives. They have blogs, Facebook pages, Twitter accounts, e-mails, avatars and so on. They let it all hang out, just like I used to pour my heart and soul out into my little paper journals, the ones that had the lock and tiny key. Except, they write it all down on the Web, for the entire world to see.

I have told my 16 year old daughter many times not to write anything on Internet that she would not want the whole world to see. I have warned her not to be lulled by the “privacy” options of certain sites, blogs or pages. I have explained how things can be misinterpreted, misused and can come back to haunt you at very inopportune times much later in your life.

Sadly, my advice has not yet impressed her. I notice it when her Facebook status is a long, endless rant with swearwords galore and private details about how angry she is at her boyfriend. Or when her blog picture is a close up shot of the cleavage piercing she got without my permission while running around Old Québec with her best friend.

When you write things on the Web, make sure you don’t mind if the entire world can see it. Take a second to think about how it reflects on you. Is this the image you want to project, or could you use a time out, some deep breathing and a simple rewrite?

 ***

Hey tout le monde, je n’ai rien à cacher!

Les jeunes d’aujourd’hui sont nés et ont grandi avec Internet faisant partie intégrante de leur vie. Ils ont des blogues, des pages Facebook, des comptes Twitter, des courriels, des avatars, etc. Ils se livrent, cœur et âme comme je le faisais jadis dans mes journaux intimes, ceux avec les petites serrures dorées et les minuscules clés. Sauf que les jeunes écrivent tout sur Internet et livrent tout aux yeux du monde entier.

J’ai souvent répété à ma fille de 16 ans de ne jamais écrire sur Internet ce qu’elle ne voudrait pas que le monde entier puisse potentiellement lire. Je l’ai avertie de ne pas se laisser berner par les aspects « privés » de certains sites, blogues ou pages. Je lui ai expliqué comment nos écrits peuvent être mal interprétés, mal utilisés et revenir nous hanter dans des moments très inopportuns de l’avenir.

Elle n’est malheureusement pas très impressionnée par mes conseils et je peux valider ceci lorsque je lis un de ses interminables statuts sur Facebook où elle se défoule avec des jurons et plein de détails intimes alors qu’elle est en colère contre son petit ami. Je peux le voir aussi lorsque sa photo de blogue est un gros plan de son piercing de décolletage qu’elle s’est fait faire sans ma permission alors qu’elle était en cavale dans le Vieux Québec avec sa meilleure amie.

Lorsque vous écrivez sur le Web, assurez-vous d’être confortable avec le fait que le monde entier puisse vous lire. Prenez du temps pour penser à l’image que vous projetez. Est-ce bien ce que vous voulez diffuser ou avez-vous besoin d’un temps de pause, de quelques profondes respirations et d’un peu de travail d’édition?

Advertisements
 

3 Responses to “Look world, I’m letting it all hang out! Hey tout le monde, je n’ai rien à cacher!”

  1. Rob Neilly Says:

    Excellent advice, and good post! I tell all my students to not write anything for the Net (or in e-mail for that matter) that they wouldn’t want to see on the front page of their local newspaper 🙂

  2. marierenee65 Says:

    Hum! Ainsi, comme les diamants, les commentaires sur Internet sont éternels…
    Alors je suis absolument de ton avis : mieux vaut y penser à deux fois avant d’écrire sous le coup d’une émotion. Je crois que le mieux, si on hésite, c’est de demander à quelqu’un de nous relire. L’avis d’une personne neutre, détachée de tout notre bagage émotif, peut certainement nous ramener à la raison avant de publier l’irréparable!

    Sur un blogue comme à la SAQ, la modération a bien meilleur goût!

  3. Anne Says:

    Même si je ne réponds pas toujours je lis toujours ce que tu m’envois je trouve ça bien intéressant. Celui-ci en particulier car tu parles de fille. Elle finira sûrement par prendre tes conseils mais des fois ça prend du temps. J’ai connu ça.

    Bye

    Anne


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s