Virtually real- Virtuellement vraie

Micheline Harvey: Virtual Assistant, real person/Adjointe Virtuelle, mais tout à fait vraie

Le pluriel – la nouvelle orthographe June 21, 2011

Le pluriel

1.  Les noms composés, avec trait d’union, formés à l’origine soit d’une forme verbale et d’un nom, soit d’une préposition et d’un nom, perçus comme des mots simples, prennent la marque du pluriel au second élément, seulement et toujours lorsqu’ils sont au pluriel (ex. : un essuie-main, des essuie-mains, un cure-ongle, des cure-ongles, un garde-meuble, des garde-meubles – qu’il s’agisse de personnes ou de choses -, un après-midi, des après-midis).

N.B. La règle ne concerne pas les quelques composés dont le second élément contient un article (ex. : trompe-l’œil) ou commence par une majuscule (ex. : prie-Dieu).

2.  Les noms empruntés à d’autres langues, dont le latin, suivent la règle générale du singulier et du pluriel des mots français (ex. : les boss, les gentlemans, les matchs, les minimas, les minimums).

Exceptions : les noms ayant conservé leur valeur de citation (ex. : des requiem).

 Source : la rédaction du site orthographe-recommandee.info*.

Advertisements
 

Being a VA is not for everyone – Le métier d’AV n’est pas pour tout le monde June 10, 2011

I love being a VA although I must admit that when I first thought about doing this, I did not realize everything it involved, including the administrative side, the PR, networking, keeping my books in order, making sure my paperwork and dues are paid to the government on time, building a team to support me, working ON my business as well as IN my business.

It also takes a particular type of person to be able to work from home and have the necessary discipline, energy and organization to pull it off. Someone who is not easily distracted by the lovely weather, an interesting television show, the daily shenanigans of their family and friends, or the overwhelming desire to be gardening, biking, reading, baking, etc.

Lately, I’ve heard many people expressing the desire to become “virtual” like me. They want to work from home and have their own freelance business. They want to be able to do what they want, when they want, and be their own boss.

Well, not just anyone with a computer and Wi-Fi can do this job.

Do they have experience and expertise? Are they an expert in a particular field or niche? Do they have what it takes to run a business? Can they deal with the ups and downs of freelance work and unstable earnings? Can they deal with clients? Can they deal with having no benefits, no paid vacation, not being eligible for unemployment? Do they have an entrepreneur mindset? Do they think that friends will send them work or that projects will just appear without much effort at all?

Not just anyone can be a VA or be happy doing this type of work. People who think that a VA business will run itself and that work will just appear with no effort are in for a rude awakening.

The funny thing is that I see more of these wannabes when the summer arrives. I think they believe that working from home is some kind of vacation, which is somewhat insulting for all the hardworking VAs for whom it is difficult  to even schedule a vacation at times.

***

Le métier d’AV n’est pas pour tout le monde

J’adore être une adjointe virtuelle. Je dois cependant admettre que lorsque j’ai initialement songé à faire ce travail, je ne réalisais pas l’ampleur de ce que j’aurais à faire, incluant le côté administratif, les relations publiques, le réseautage, la comptabilité, les remises au gouvernement qui doivent être faites à temps, le suivi des papiers importants, me bâtir une équipe de collaborateurs, le fait de travailler SUR mon entreprise et non seulement DANS mon entreprise.

Pour travailler de la maison il faut avoir de la discipline, de l’énergie et un bon sens de l’organisation. Il ne faut pas se laisser facilement distraire par la belle température, une émission de télé intéressante, les déboires quotidiens de la famille et des amis, ou le désir irrésistible d’aller jardiner, faire du vélo, lire, cuisiner, etc.

Récemment, j’entends plusieurs personnes exprimer le désir de devenir « virtuelles » comme moi. Elles veulent travailler de la maison et avoir leur propre entreprise de pige. Elles veulent pouvoir faire ce qu’elles veulent, quand elles le veulent, et être leur propre patron.

Il ne suffit pas d’avoir un ordinateur et un réseau sans fil pour bien performer en tant qu’AV.

Ont-elles toutes l’expérience et l’expertise nécessaires pour le faire? Sont-elles expertes dans un domaine particulier ou une spécialité? Savent-elles comment gérer une entreprise? Peuvent-elles bien composer avec les hauts et les bas de projets et de revenus instables? Peuvent-elles composer avec les clients? Peuvent-elles composer avec le fait de ne plus avoir de bénéfices marginaux, ne plus être éligibles à l’assurance-emploi, ne plus avoir de congés payés, etc.? Ont-elles une personnalité d’entrepreneure? Pensent-elles que les ami(e)s vont leur fournir du travail ou que les projets apparaitront sans effort?

Ne s’improvise pas adjointe virtuelle qui le veut. Ce travail ne peut pas rendre tout le monde heureux. Celles qui croient qu’une entreprise d’AV se gère toute seule et que les projets arriveront comme par magie auront un réveil plutôt brutal.

Ce qui me fait rire, c’est la recrudescence de ces AVs en devenir lorsque l’été arrive. Je crois qu’elles pensent que travailler de la maison c’est comme des vacances. C’est un peu insultant pour toutes les AVs qui travaillent très fort et ont même parfois de la difficulté à fixer des vacances.

 

Podium/Lectern – Good grammar, it’s hot! June 8, 2011

I think good grammar is important and attractive! As a VA, it is part of my job to notice grammar, spelling and the proper use of words. Common mistakes can do serious damage to an otherwise stellar reputation. Think about the image you project and proofread, do some research, look it up…or ask me!

Podium/Lectern

If you’ve ever given a speech or lecture, you more than likely have used a stand called a lectern as a place to lay your papers or notes. However, you probably didn’t refer to the stand as a lectern. Like most people, you probably called it a podium. But a podium is actually a raised platform used to stand upon when speaking in front of a group. Remember that you stand behind a lectern, while you stand on a podium.

If you are wondering why one would differentiate between these two words, consider the origin of the word podium. It is a Latin word derived from the Greek word podion, a form of
pous or podos, meaning foot. Aha! By looking at the derivative of the word, it becomes clear why a podium is something that is stood upon–its root means foot.

Source: www.grammarerrors.com