Virtually real- Virtuellement vraie

Micheline Harvey: Virtual Assistant, real person/Adjointe Virtuelle, mais tout à fait vraie

My hairdresser should always be available for me – Mon coiffeur devrait être toujours disponible pour moi June 16, 2012

Filed under: Uncategorized — matamich @ 5:52 pm

Last time I went to my hair guy, I asked him to leave a little length as I’ve been wearing a chin length bob for some time and I wanted to be able to put my hair up, tie it back, play with different styles for summer. Two months later, I can’t do a thing with my hair and I want at least a trim to give it shape and get rid of the split ends.

So I called on Friday to see when he could fit me in next week for just a quick trim. Any time of the week was fine, I’d make it work.

They gave me an appointment THREE WEEKS from now.

Hey, when I desperately need to get my hair trimmed, I want to do it NOW not in three weeks!

In three weeks I may have changed my mind and fallen in love with wearing long gypsy kerchiefs all the time.

I have very fine, straight, thin hair. It’s not that big a job to trim and blow it out.

I wish my hair guy was just on call for me, available all the time, simply waiting to make me gorgeous when I need it.

But I’ll wait, because he’s worth it. He rocks.

***

Lors de ma dernière coupe de cheveux, j’ai demandé à mon coiffeur de me laisser un peu de longueur. Je portais mes cheveux en un carré un peu asymétrique au niveau du menton depuis un certain temps et je voulais pouvoir les remonter, les attacher, jouer avec différents styles pour la saison estivale. Deux mois plus tard, je ne peux plus rien faire avec mes cheveux et je voudrais au moins faire enlever les pointes, histoire de leur donner un peu de mouvement et un aspect moins rebelle.

J’ai donc téléphoné vendredi pour demander un petit rendez-vous n’importe quand pendant la semaine à venir pour me couper les cheveux. Je me plierais volontiers à ses disponibilités.

On m’a donné un rendez-vous dans TROIS SEMAINES !

Hé, quand j’ai un besoin urgent de me faire couper les cheveux, c’est tout de suite, pas dans TROIS SEMAINES !

D’ici trois semaines, j’aurai peut-être changé d’idée, ou je serai tombée en amour avec les grands foulards de gitane noués autour de ma tête à tous les jours.

J’ai les cheveux très fins, droits et minces. Ce n’est pas très long de les couper et coiffer.

J’aimerais tellement que mon coiffeur soit disponible, sur appel, pour moi, tout de suite au moment même où j’ai besoin de lui pour me transformer en belle déesse !

Mais j’attendrai patiemment. Parce qu’il en vaut la peine. C’est un magicien !

Advertisements
 

My professional blog is moving – Mon blogue professionnel déménage June 15, 2012

Filed under: Uncategorized — matamich @ 6:08 pm

For those who follow my professional blog, you can now find it under the blog section of my website – Pour ceux et celles qui suivent mon blogue professionnel, vous pouvez le trouver désormais sous l’onglet blogue de mon site.

I will be keeping this blog to play – Je conserve ce blogue pour le plaisir d’écrire.

 

Party de filles ou pourquoi je n’ai plus envie d’organiser d’événements

Filed under: Friends/les copines — matamich @ 2:49 pm

Dans le cadre de mon travail, j’ai organisé plusieurs événements. Des congrès internationaux au « partys » de bureau en passant par les célébrations de famille, baptêmes, soupers entre amis, les anniversaires significatifs, voyages, vacances et même un mariage (le mien), etc.

Dernièrement, je me suis dit que je n’avais plus vraiment envie d’organiser des événements, que j’avais fait ma part et qu’il était temps de laisser les autres prendre la relève. En fait, c’est toute la logistique, le temps, les efforts, l’énergie que je trouvais lourds, surtout lorsqu’il faut respecter les horaires de tout le monde, tenir les gens au courant, décider du déroulement, faire des suivis, talonner les participants pour qu’ils confirment leur présence, et ainsi de suite.

On dirait que les gens ont perdu l’habitude de faire un suivi adéquat, de confirmer ou de simplement refuser une invitation, en pensant à l’organisatrice qui elle, doit planifier, prendre des décisions, refuser d’autres événements, acheter de la nourriture, de la boisson, faire des réservations.

Avec une copine d’adolescence retrouvée via les médias sociaux, nous avions organisé un samedi de retrouvailles de filles. En tout, sept bonnes amies de l’époque qui se retrouveraient pour un cocktail, souper et une belle soirée. Nous avions prévu l’endroit (chez l’une), libéré des chambres d’amies, déterminé une date qui convenait pour toutes, créé un événement sur Internet et fait un suivi régulier pendant plusieurs semaines.

J’avais hâte de revoir les filles, de partager un moment agréable ensemble, de nous remettre à jour. J’avais même planifié quelques petites surprises pour nous rappeler nos 15 ans.

Malheureusement, la dernière semaine avant notre rencontre, trois des filles ont annulé et une n’a tout simplement jamais confirmé si elle pouvait venir ou non.

Nous n’étions plus que trois, et puisque certaines pouvaient changer leurs plans et participer à des activités qu’elles auraient manquées puisque nous avions fixé notre rencontre, nous avons convenu d’annuler notre soirée et de nous revoir à un autre moment.

Je reste donc avec deux excellentes bouteilles de vin, une photo hilarante de moi à 15 ans imprimée en couleur, un cadeau rigolo pour une des copines que je vais garder finalement puisqu’il me va bien, un cadeau d’hôtesse qui ne sera plus très « frais » si je le conserve trop longtemps, et un samedi à combler puisque mon mari part à moto et s’est organisé une soirée de gars.

Je crois que je vais garder ma bonne résolution, ne plus rien organiser et faire comme mon meilleur ami : fréquenter mon enregistreur numérique et mon lecteur DVD. Avec eux, je ne suis jamais déçue.

Cela dit, il y a des choses bien pires dans la vie et je serais heureuse de revoir mes copines un de ces jours et rire comme quand nous avions 15 ans.