Virtually real- Virtuellement vraie

Micheline Harvey: Virtual Assistant, real person/Adjointe Virtuelle, mais tout à fait vraie

THE LAST SONG/LA DERNIERE CHANSON June 12, 2010

The Last song (Nicholas Sparks)

Seventeen year-old Veronica “Ronnie” Miller’s life was turned upside down when her parents divorced and her father moved from New York City to Wrightsville Beach, North Carolina.

Ronnie has been estranged from her father for three years. As many teens, she also has a difficult relationship with her mother. Her life is ruled by the anger and resentment that consume her. Her mother decides that it would be best for everyone if Ronnie and her younger brother spend the summer with their dad who is living a quiet life as a piano teacher in his little beach town and is busy creating a work of art for the local church.

Resentful and rebellious, Ronnie threatens to go back to New York before the summer’s end but then soon meets the local heartthrob, slowly lets her guard down and opens herself up to discover love and the greatest happiness and pain she has ever known.

Anyone with a teenage girl or who has known one can relate to Ronnie’s attitude, her reactions and the fact that the very last thing she wants to be doing is spending the summer with her father whom she has effectively pushed away. Ronnie is also struggling with her identity, with who she truly is and what she wants to do with her life, and making all the wrong decisions. As she is pushed out of her comfort zone and into a place where she has no choice but to be a part of the community in some way or another, she discovers things about her family and herself that she had long forgotten, learns how to let others in and takes a crucial step toward maturity.

Nicholas Sparks is a master at tugging at the heartstrings and knows exactly how to convey a true emotion through his writing. He also has a sensitivity that is very female, in my opinion. This man must have grown up among sisters or he’s very much in tune with his feminine side. There is some predictability in this story and his others, but they are well told. It is relatively hard to move me to tears when reading a novel, but his books always seem to make me cry.

I rate this book 4 out of 5 stars.

***

La dernière chanson (Nicholas Sparks)

La vie de Veronica « Ronnie » Miller est bouleversée lorsque ses parents divorcent et que son père quitte New York pour s’installer à Wrightsville, en Caroline du Nord.

Ronnie est en froid avec son père depuis maintenant trois ans. Comme la plupart des adolescentes, elle a aussi une relation difficile avec sa mère. Sa vie est régie par la colère et le ressentiment qui la consument. Sa mère décide alors qu’il serait bon pour tout le monde si Ronnie et son jeune frère passaient l’été avec leur père dans son petit village au bord de l’eau où il passe son temps à donner des leçons de piano et travailler sur la production d’un œuvre pour l’église locale. Rebelle avec la rancune au cœur, Ronnie menace de retourner immédiatement à New York mais fait alors la rencontre d’un beau jeune home du coin, laisse tomber ses mécanismes de défense et s’ouvre à l’amour ainsi qu’à la plus grande joie, et ultimement, à la plus grande peine de sa vie.

Quiconque est le parent d’une adolescente, ou qui connaît une adolescente, peut s’identifier à l’attitude de Ronnie, ses réactions et le fait que de passer l’été avec son père qu’elle a repoussé est bien la dernière chose qu’elle veut faire. Ronnie se bat aussi pour découvrir sa propre identité, apprendre qui elle est vraiment et ce qu’elle veut faire de sa vie. Poussée hors de sa zone de confort, elle n’a pas de choix que de faire partie de cette petite communauté et de participer. Elle découvre alors des vérités à propos de sa famille et d’elle-même, retrouve des souvenirs profondément enfouis et apprend à évoluer vers une véritable maturité.

Nicholas Sparks est passé maître dans l’art de tirer les ficelles du cœur dans ses écrits et sait très bien comment rendre une véritable émotion sur papier. Il possède également une sensibilité quasi féminine, selon moi. Il a sans doute été élevé avec plusieurs sœurs ou alors il est très proche de son côté féminin. Ce roman, comme ses autres, est très prévisible et un peu à l’eau de rose, mais l’histoire est bien racontée. Il est difficile de me toucher profondément avec un livre mais les romans de Sparks réussissent toujours à me tirer quelques larmes.

Je donne 4 étoiles sur 5 à ce roman.

Advertisements
 

Would be Witch (Kimberly Frost) January 29, 2010

http://www.amazon.com/Would-Be-Witch-Kimberly-Frost/dp/0425225771/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1264812478&sr=1-1

  • Paperback: 304 pages
  • Publisher: Berkley Trade; Original edition (February 3, 2009)
  • Language: English
  • ISBN-10: 0425225771
  • ISBN-13: 978-0425225776

“In the small town of Duval, Texas, the only thing that causes more trouble than gossip – is magic!”

Mix a quirky, sexy young pastry goddess with a self deprecating sense of humour and a body that just can’t go unnoticed, a smart mouthed flapper chic ghost, a stolen locket that just happens to be home sweet home to said ghost and a rich and powerful Mister Bryn Lyons and you get this breath of fresh air, mixed with witchcraft, a feline companion named Mercutio and rituals to get pesky zombies to retreat back to their tombs. Add a few werewolves, a Miss Thang Disco Vampire and a group of colourful locals and you have yourself a delightful read that is funny, a tad risqué and full of imagination.

To fully enjoy this book, you MUST speak southern in your head! I had a few LOL moments doing just this and then pausing to repeat a sentence here and there to myself with the musical twang. I recommend this as a vacation read or a relaxing read. No need for heavy concentration and you easily get right back into the characters and situations and pick up where you’d left off.

I look forward to reading more from this new author.

I rate this book 3.5 out of 5 stars.

***

Would be Witch (Kimberly Frost)

« Dans la petite ville de Duval, Texas, la seule chose qui cause plus de problèmes que les ragots – c’est la magie! »

Prenez une jeune pâtissière talentueuse, drôle et sexy qui sait rire d’elle même et qui a un corps qu’on ne peut ignorer, un chic fantôme des années 20 et qui habite dans un médaillon ancien et un puissant, séduisant et dangereux Monsieur Bryn Lyons et vous obtenez un roman qui est une brise d’air frais assorti d’un mélange de sorcellerie, d’un compagnon félin du nom de Mercutio et de rituels servant à persuader des zombies récalcitrants à retourner à leurs tombes. Ajoutez quelques loups-garous, Une Disco Vampire et un groupe de personnages locaux et vous obtenez ce roman qui est un plaisir à lire, drôle, piquant et débordant d’imagination.

Afin de profiter pleinement de ce roman, vous devez perfectionner votre accent Texan et bien entendre ses inflexions musicales dans votre tête. Je recommande ce roman comme lecture de vacances ou de détente. Pas besoin de grande concentration et on retrouve les personnages et les situations facilement entre chaque séance.

J’ai hâte de lire d’autres œuvres de ce nouvel auteur.

Je donne à ce roman 3.5 sur 5 étoiles.

*Je ne pense pas que la version traduite en français de ce livre est disponible au moment où j’écris ces lignes.

 

Handle with care (Jodi Picoult) December 28, 2009

When you are expecting a baby, all you really want is for it to be healthy.  Charlotte and Sean O’Keefe would have asked for just that had they been given the chance. Instead, their lives are made up of endless worrying, sleepless nights, medical bills and the pitying stares of other parents. They are also plagued with the “what ifs”. Willow, despite her condition, is a delightful child. She’s smart, pretty, loving, courageous and incredibly wise for a 5 year old. Willow is who she is, despite her osteogenesis imperfecta. Willow’s bones are so fragile that just holding her can break her ribs, a mere fall can cause an arm or leg fracture and a normal life is simply out of the question.

They learn to cope with Willow’s illness and to compensate. They learn to accept and deal. But when a series of events leads them to wonder what they might have decided if they had been given the chance to let Willow be born this way or not, the entire family bond is shaken and twisted, tested and challenged.

This is another wonderful, difficult and thought provoking book about the fragility of life and just how far we will go to protect it.

I rate this book 4 out of 5 stars.

***

Handle with care (Jodi Picoult)*

Lorsque vous attendez un enfant, ce que vous voulez par-dessus tout c’est qu’il soit en santé. C’est ce que Charlotte et Sean O’Keefe auraient décidé s’ils en avaient eu la chance. Au lieu de cela, leur vie est maintenant faite de craintes, soucis, nuits blanches, frais médicaux et de la pitié des autres parents. Ils sont aussi assaillis par les moments de “et si seulement…”. Malgré sa condition, Willow est une enfant charmante. Elle est intelligente, jolie, affectueuse, courageuse et très sage du haut de ses 5 ans. Willow est une petite fille à part entière, malgré son ostéogénèse imparfaite. Ses os sont si fragiles que le simple fait de la serrer dans nos bras peut lui fracturer les côtes. Une petite chute tout à fait banale peut lui causer une fracture du bras ou de la jambe, et tout espoir d’une vie normale est oublié.

Ils apprennent à vivre avec la maladie de Willow et à compenser. Ils apprennent à accepter et à y faire face. Mais, lorsqu’une série d’événements les amènent à se demander ce qu’ils auraient fait s’ils avaient eu la chance de décider si Willow verrait le jour ou non, la fondation même de cette famille est ébranlée, testée et mise au défi.

Il s’agit d’un autre roman à la fois merveilleux et difficile qui nous porte à réfléchir à propos de la fragilité de la vie et de ce qu’on est prêt à faire pour la protéger.

Je donne à ce roman 4 sur 5 étoiles.

*J’ignore si la version traduite de ce livre est disponible au moment où j’écris ces lignes.

 

Plain Truth – La pure vérité by/par Jodi Picoult September 2, 2009

Plain Truth (Jodi Picoult)

The discovery of a dead infant in an Amish barn shakes Lancaster County to its core. But the police investigation leads to a more shocking disclosure: circumstantial evidence suggests that eighteen-year-old Katie Fisher, an unmarried Amish woman believed to be the newborn’s mother, took the child’s life. When Ellie Hathaway, a disillusioned big-city attorney, comes to Paradise, Pennsylvania, to defend Katie, two cultures collide – and for the first time in her high profile career, Ellie faces a system of justice very different from her own. Delving deep inside the world of those who live “plain”, Ellie must find a way to reach Katie on her terms. And as she unravels a tangled murder case, Ellie also looks deep within – to confront her own fears and desires when a man from her past re-enters her life. (Source: Washington Square Press).

This story, inspired by the many cases of young women giving birth in secret after concealing their pregnancies and then abandoning or possibly even harming the baby, has an even more intriguing twist, as it is set in an Amish context. Various psychological aspects are touched in this poignant story, to the point where the reader no longer knows what to believe. Denial, anguish, being different and yet belonging, freedom, love, the realisation that things have gone too far and the fear that there is no way out, all this is described and told with talent, compassion and a true understanding of the Amish people. The ups and downs of the trial are set against the many changes in the life of the attorney who must defend the young girl who is accused of killing her own baby.

Another thought provoking Jodi Picoult masterpiece.

 

I rate this book 4.5 out of 5 stars.

***

La pure vérité (Jodi Picoult)

La découverte d’un bébé mort dans la grange d’une famille Amish va violemment secouer le comté de Lancaster. Mais l’enquête policière révèle quelque chose d’encore plus étonnant: des preuves qui laissent croire que ce serait Katie Fisher, une jeune femme célibataire de 18 ans de la communauté Amish, qui serait la mère de cet enfant et qui l’aurait tué. Lorsque Ellie Hathaway, une avocate désillusionnée de la grande ville arrive à Paradise, Pennsylvanie pour assurer la défense de Katie, leurs deux cultures se rencontrent, et pour la première fois dans son éminente carrière, Ellie doit faire face à un système de justice qui est bien différent du sien. Forcée à se plonger au cœur de la vie “ordinaire” des Amish, Ellie doit trouver comment atteindre Katie et, alors qu’elle tente de comprendre ce cas complexe de meurtre, Ellie doit également regarder tout au fond d’elle-même et confronter ses propres peurs et désirs lorsqu’un homme issu de son passé resurgit dans sa vie. (Traduction libre de la Source: Washington Square Press).

Cette histoire, inspirée par les nombreux cas de jeunes filles dissimulant leur grossesse pour ensuite abandonner ou se débarrasser de leur bébé a une tournure encore plus intrigante puisqu’elle se passe dans un contexte Amish. On visite une panoplie d’aspects psychologiques complexes dans cette émouvante histoire, à un point tel que le lecteur ne sait plus ce qu’il doit croire. Le déni, le désespoir, le fait d’être différent tout en faisant partie d’une communauté de gens, la liberté, l’amour, la réalisation subite que les choses sont allées trop loin et qu’il n’y a plus d’issue, tout ceci est décrit et raconté avec talent, compassion et une véritable compréhension de la communauté Amish. Les hauts et les bas du procès se jouent en parallèle avec les changements dans la vie de l’avocate qui doit défendre la jeune fille accusée d’avoir tué son propre bébé.

Un autre chef d’œuvre de Jodi Picoult qui nous porte à réfléchir.

Je donne 4.5 étoiles sur 5 à ce roman.

 

Unmasked: the final years of Michael Jackson/Les dernières années: Michael Jackson August 15, 2009

Unmasked: The final years of Michael Jackson by Ian Halperin

In late December 2008, Ian Halperin predicted on his celebrity blog that Michael Jackson had only six months to live. His investigations into Jackson’s failing health made headlines around the globe. Six months and a day later, the King of Pop was dead.

Whatever the final autopsy results reveal, it was greed that killed Michael Jackson. Friends and associates paint a tragic picture of the last years and days of his life as Jackson made desperate attempts to prepare for the planned concert series at London’s 02 Arena in July 2009. These shows would have earned millions for the singer and his entourage, but he could never have completed them, not mentally, and not physically. Michael knew it and his advisors knew it. Anyone who caught even a fleeting glimpse of the frail old man hiding beneath the costumes and cosmetics would have understood that the London tour was madness. Why did it happen this way? After an intense five year investigation, New York Times bestselling author Ian Halperin uncovers the real story of Michael Jackson’s final years, a suspenseful and surprising thriller.

About the Author

Ian Halperin is also a former winner of the Rolling Stone magazine Award for Investigative Journalism. He is the author or coauthor of five books, including the bestsellers Fire and Rain: The James Taylor Story, and Celine Dion: Behind the Fairytale, as well as a number of exposés on the modeling industry. He coauthored Who Killed Kurt Cobain? with Max Wallace. Ian is a regular correspondent for Court TV and has contributed to 60 Minutes 2.

(Source: Amazon.com)

My interest in this book stemmed particularly from the fact that this investigative journalist and celebrity watcher, who was convinced of Jackson’s guilt in the allegations of child molestation, set out to write a book that would show MJ for the monster that he truly was but, over the course of his investigation, including a very interesting infiltration into the Church of Scientology, managing to spend an entire evening chatting with MJ and his entourage during a dinner at a restaurant, and passing himself off as a stylist, model, etc., Mr. Halperin came to a completely opposite conclusion and gives us a glimpse into Jackson’s complicated lonely life as well as his health problems and how some very evil people set out to destroy him whether for personal vengeance or more often, for money.

This book paints a poignant, sad portrait of a superstar whose talent and genius was kept from us for approximately 15 years because of false accusations and endless legal battles.

I believe the book was sent to press on short notice, which has a somewhat negative effect on the finished product, but overall, the writing is informative, brutally honest and to the point, objective and insightful, albeit most of it is comprised of theories that can’t really be proven. I have noticed that the book’s strongest detractors are often people who were hoping for the opposite conclusion.

As Mr. Halperin concludes in his book, it is more than time to bury the suspicions and focus on the musical legacy.

I rate this book 3.5 out of 5 stars.

***

Les dernières années: Michael Jackson par Ian Halperin

Fin décembre 2008, Ian Halperin prédisait sur son blog que Michael Jackson n’avait plus que six mois à vivre. Ses enquêtes au sujet de l’état de santé précaire de Jackson ont fait la une des journaux à potins et d’internet autour du monde. Six mois et un jour plus tard, le Roi de la Pop s’éteignait.

Peu importe ce que l’autopsie finale nous révélera, Michael Jackson est mort pour des raisons d’argent et de cupidité. Des amis et associés de Jackson tracent un portrait tragique des dernières années et jours de sa vie alors que Jackson tentait désespérément de se préparer pour la série de concerts prévue au London’s 02 Arena en juillet 2009. Ces prestations auraient généré des millions pour le chanteur et son entourage, mais il n’aurait jamais pu les compléter en raison de son état mental et physique. Michael était au courant de ceci et son entourage le savait aussi. Il suffisait d’apercevoir le frêle vieillard qui se cachait sous les costumes et les cosmétiques pour comprendre que cette tournée était une pure folie. Pourquoi est-ce arrivé ainsi? Après une enquête de cinq années, l’auteur à succès du New York Times, Ian Halperin nous révèle la vraie histoire des dernières années de Michael Jackson, un thriller à la fois plein de suspense et de surprises.

À propos de l’auteur

Ian Halperin est aussi récipiendaire d’un Rolling Stone magazine Award pour son journalisme d’enquête. Il est auteur et co-auteur de cinq livres, incluant les meilleurs vendeurs Fire and Rain: The James Taylor Story, et Celine Dion: Behind the Fairytale, ainsi qu’un nombre d’exposés sur l’industrie de la mode. Il est le co-auteur de Who Killed Kurt Cobain? avec Max Wallace. Ian est un correspondant régulier pour Court TV et a contribué à l’émission 60 Minutes 2.

(Traduit de la source: Amazon.com)

Mon intérêt pour ce livre partait du fait que ce journaliste d’enquête et spécialiste des célébrités et du show business, convaincu de la culpabilité de Jackson à propos des allégations d’abus sexuels, avait décidé d’écrire un livre qui révélerait Jackson comme le monstre qu’il était et pourtant, au cours de son investigation, incluant une captivante infiltration au sein de l’église de Scientologie, une soirée entière passée à jaser avec Michael Jackson et son entourage au restaurant et avoir réussi à se faire passer pour un styliste, mannequin, etc., M. Halperin en est venu à une toute autre conclusion en nous donnant un aperçu de la vie solitaire de Jackson, de ses problèmes de santé et comment des personnes très malhonnêtes ont voulu le détruire pour des raisons de vengeance personnelle ou, plus souvent, tout simplement pour de l’argent. Ce livre nous dessine un portrait poignant et triste de la superstar dont nous avons été privés du talent et du génie pendant une quinzaine d’année en raison d’accusations non fondées et de batailles légales sans fin.

Je crois que ce livre a été envoyé à l’impression très rapidement, ce qui a eu un effet un peu négatif sur le produit final, mais en gros, l’écriture est informative, très honnête et directe, objective et perspicace bien que composée de théories qui ne peuvent vraiment être prouvées. J’ai remarqué que les plus grands détracteurs de ce livre sont les gens qui espéraient que l’auteur en arrive à la conclusion opposée.

Finalement, comme le dit Mr Halperin dans son livre, « il est peut être temps d’enterrer les soupçons et d’apprécier de nouveau la musique. »

Je donne 3.5 étoiles sur 5 à ce livre.

 

Devil Bones – Kathy Reichs August 4, 2009

Devil Bones by Kathy Reichs

A plumber stumbles upon a forgotten cellar in Charlotte, North Carolina in a house under renovation and makes a disturbing discovery: animal and human remains, including a teenage girl’s skull, cauldrons and religious artefacts, all arranged in a gruesome display. Dismembered bodies start showing up, and washing up, carved with pentagrams and strange symbols. Panic over Satanism and witchcraft ensues, led by an evangelical politician. For Dr. Temperance Brennan, nothing is clear, not even her own heart as she finds herself estranged from her departed lover. As she digs deeper into the alarming evidence found in the gruesome cellar, she will unearth the truth – darker and more frightening than she ever imagined.

Kathy Reichs strikes again, with her vivid descriptions of frightening remains, and strange goings-on in and around Charlotte, North Carolina. Her quick sense of humour and self deprecating remarks are particularly sharp in this novel, as her main character finds herself more on her own since the sexy Detective Ryan is somewhat out of the picture. Her flaws float to the surface as she tries to resolve this dark mystery. The formula is much the same as in all her other novels. I just happen to appreciate the genre and the macabre side of Dr. Brennan and Ms. Reichs’s line of work. This is a thoroughly enjoyable summer read and another best seller for one of my favourite authors.

I rate this book 4 out of 5 stars.

***

Devil Bones par Kathy Reichs*

Un plombier fait une découverte pour le moins dérangeante dans le sous-sol d’une maison en travaux: des ossements animaux et humains, incluant le crâne d’une jeune adolescente, des marmites de sorcières et des artefacts religieux de toutes sortes, étalés de manière terrifiante. Des corps démembrés se mettent alors à apparaître et à s’échouer, tailladés de pentagrammes et de symboles étranges. Une panique générale s’ensuit à propos des rumeurs de satanisme et de sorcellerie, le tout moussé par un politicien et leader évangélique ultra conventionnel. Pour le Dr Temperance Brennan, rien n’est clair, pas même ses propres sentiments alors qu’elle se retrouve au cœur de cette histoire et loin de son amoureux. En cherchant des réponses à ces horribles découvertes dans le sous-sol de la maison, elle trouvera finalement la vérité – plus sombre et plus effrayante que tout ce qu’elle aurait pu imaginer.

Kathy Reichs récidive avec ses descriptions vivantes de restes humains et d’événements bizarres à Charlotte en Caroline du Nord. Son sens de la répartie, son humour et sa capacité d’autodérision sont tous très présents dans ce roman alors que l’héroïne se retrouve seule après le départ du séduisant détective Ryan. Confrontée à elle-même, ses faiblesses remontent à la surface alors qu’elle tente de résoudre ce sombre mystère. La formule de ce roman est très semblable à tous ses autres romans mais j’aime bien ce style d’écriture et ce genre d’histoire. J’apprécie le côté macabre du travail du Dr Brennan et de Ms. Reichs. Ce roman est très divertissant, plein de rebondissements et une bonne lecture estivale. Un autre meilleur vendeur d’une de mes auteures préférées.

Je donne 4 étoiles sur 5 à ce livre.

*J’ignore si ce roman est traduit en français déjà.

 

Deep Fathom – James Rollins June 18, 2009

Deep Fathom by James Rollins

Ex Navy Seal Jack Kirkland surfaces from an aborted underwater salvage mission to find the Earth burning. Solar flares have triggered a series of gargantuan natural disasters. Earthquakes and hellfire rock the globe. Air Force One has vanished from the skies with America’s president on board. Now, with the U.S. on the narrow brink of a nuclear apocalypse, Kirkland must pilot his oceangoing exploration ship, Deep Fathom, on a desperate mission, miles below the ocean’s surface where devastating secrets await him – and a power an ancient civilization could not contain has been cast out into modern day. And it will forever alter a world that’s already racing toward its own destruction.

I was introduced to the writings of James Rollins by my brother. He is quite good at the action and adventure format and is able to create characters that come across as gritty, honest and brutally real.

This book is an entertaining thriller and a nice break from your regular reading if you are the type to go for very intense and emotional stories.

I rate this book 3.5 out of 5 stars.

***

Deep Fathom par James Rollins*

Jack Kirkland, un ex Seal de la marine américaine, remonte à la surface après une mission de récupération brusquement avortée pour constater que la terre entière est entrain de brûler. Des flammes solaires ont déclenché une gargantuesque série de désastres naturels. Tremblements de terre et incendies incontrôlés affectent toute la planète. L’avion du président, Air Force One, a disparu des radars. Tandis que le monde entier est au bord du désastre nucléaire, Kirkland doit piloter son engin d’exploration sous-marine, Deep Fathom, vers une mission plusieurs kilomètres sous la surface de la mer où de dangereux secrets l’attendent et où un pouvoir qui n’a pu être contenu par une civilisation ancienne est subitement libéré sur notre ère moderne, transformant pour toujours notre monde déjà bien engagé sur le chemin de l’apocalypse.

C’est mon frère qui m’a fait découvrir les écrits de James Rollins qui est très doué dans le genre action et aventure. Ses personnages sont bruts, réels et d’une surprenante honnêteté.

Un bon roman de divertissement et une pause appréciée si vous êtes du genre à lire beaucoup de récits intenses et pleins d’émotions.

Je donne 3.5 étoiles sur 5 à ce livre.

*J’ignore si ce roman est traduit en français mais plusieurs des romans de Rollins le sont.