Virtually real- Virtuellement vraie

Micheline Harvey: Virtual Assistant, real person/Adjointe Virtuelle, mais tout à fait vraie

La nouvelle orthographe – Des chevals ou des chevaux? July 18, 2011

Les enfants font souvent l’erreur, ou la confusion de dire des chevals au lieu des chevaux. J’ai même récemment entendu un splendide jeune garçon lors d’une grande fête de famille affirmer en réponse à sa maman qui le corrigeait gentiment, que « les grands manitous de la Langue Française » avaient désormais décidé que la formule des chevals était acceptée et qu’il fallait que maman se mette à jour!

Je dois avouer que cette affirmation sonnait étrange à mes oreilles, tout en les choquant. Moi-même incertaine face à plusieurs des nouvelles règles mises en place, j’ai voulu faire une vérification, tout en espérant qu’il ne s’agissait que d’une légende urbaine ou d’une fausse croyance. Voici ce que j’ai trouvé :

Une rumeur selon laquelle la graphie chevals était attestée dans les dictionnaires aurait trotté il y a quelques années…

Certaines personnes avaient alors affirmé que la graphie plurielle en -als pour tous les mots en -al avait été acceptée par l’Académie française pendant une courte durée dans les années 1980.

D’autres ont avancé que le pluriel chevals provenait des Rectifications de l’orthographe de 1990, alors qu’il n’a jamais été question du pluriel des mots en -al dans la réforme.

Enfin, l’origine la plus probable de cette rumeur serait associée à une épreuve de français écrit du ministère de l’Éducation du Québec, lors de laquelle les candidats devaient rédiger une dissertation à partir d’un texte de Michel Garneau intitulé Les petits chevals amoureux.

Une chose est certaine : chevaux est la seule graphie attestée comme pluriel de cheval.

Source : http://www.noslangues-ourlanguages.gc.ca/bien-well/fra-eng/grammaire-grammar/cheval-horse-fra.html

Et personnellement, j’en suis très heureuse. Je n’aurais tout simplement pas pu me réconcilier avec le fait d’écrire des chevals, et encore moins de le dire !

 

Le pluriel – la nouvelle orthographe June 21, 2011

Le pluriel

1.  Les noms composés, avec trait d’union, formés à l’origine soit d’une forme verbale et d’un nom, soit d’une préposition et d’un nom, perçus comme des mots simples, prennent la marque du pluriel au second élément, seulement et toujours lorsqu’ils sont au pluriel (ex. : un essuie-main, des essuie-mains, un cure-ongle, des cure-ongles, un garde-meuble, des garde-meubles – qu’il s’agisse de personnes ou de choses -, un après-midi, des après-midis).

N.B. La règle ne concerne pas les quelques composés dont le second élément contient un article (ex. : trompe-l’œil) ou commence par une majuscule (ex. : prie-Dieu).

2.  Les noms empruntés à d’autres langues, dont le latin, suivent la règle générale du singulier et du pluriel des mots français (ex. : les boss, les gentlemans, les matchs, les minimas, les minimums).

Exceptions : les noms ayant conservé leur valeur de citation (ex. : des requiem).

 Source : la rédaction du site orthographe-recommandee.info*.

 

La nouvelle orthographe, parlons-en! June 28, 2010

Règle 2

Dans les noms composés (avec trait d’union) du type pèse-lettre (verbe + nom) ou sans-abri (préposition + nom), le second élément prend la marque du pluriel seulement et toujours lorsque le mot est au pluriel.

ancienne orthographe devient nouvelle orthographe

un compte-gouttes devient un compte-goutte

des compte-gouttes devient des compte-gouttes

un après-midi devient un après-midi

des après-midi devient des après-midis

Observations :

  • Restent invariables les mots comme prie-Dieu (à cause de la majuscule) ou trompe-la -mort (à cause de l’article). On écrit des garde-pêches qu’il s’agisse d’hommes ou de choses.
  • Cette régularisation du pluriel aboutit à une règle simple et unique et supprime des incohérences (pourquoi, en ancienne orthographe, un cure-dent mais un cure-ongles ?).

Source : la rédaction du site orthographe-recommandee.info*.