Virtually real- Virtuellement vraie

Micheline Harvey: Virtual Assistant, real person/Adjointe Virtuelle, mais tout à fait vraie

The Helmet Dilemma/Le Cas du Casque July 2, 2009

Filed under: The Guy Chronicles/Les chroniques du mec — matamich @ 3:53 pm
Tags: , , , , , ,

Have you ever seen a grown man babysit a washing machine? I have. Recently my husband was fretting over the fact that the foam insert in his Quad helmet was rather smelly. He sweats, gets dusty and dirty and I suppose this protective insert just soaks up all the perspiration, hair products (yes, my husband uses hair products, doesn’t yours?) and whatnot. So, he asked me how he could wash it. I suggested that he first look at the instructions and either wash it by hand or put it in the washing machine in the delicate cycle with cold water.

He obviously did not trust me on this but he was also quite adamant about washing his helmet insert because, despite the fact that it was already 11 PM on a Tuesday night, he started the machine up. This was very surprising to me, since he is usually in bed by then and it was also against my better judgment, as the washing machine is quite loud and vibrates through the townhouse walls.

I was even more surprised to watch my husband stand beside the washer and open the lid every few seconds or so, basically babysitting the entire delicate cycle! Hmmm, I wonder if I could turn him on to house cleaning, perhaps if I put up some Quad posters on every wall.

***

Avez-vous déjà vu un homme adulte monter la garde auprès d’une machine à laver? Moi, oui. Récemment, mon mari était inquiet du fait que l’insertion en mousse de son casque de VTT émettait une odeur assez nauséabonde. Il a chaud quand il fait du VTT, il sue, il se salit, il est dans la poussière et je suppose que la mousse à l’intérieur du casque absorbe la sueur, les produits pour les cheveux (oui, mon mari utilise des produits pour les cheveux, pas le vôtre?) etc. Il m’a donc demandé comment il pourrait nettoyer cette insertion. Je lui ai d’abord suggéré de lire les instructions et puis de le laver à la main ou le mettre dans la machine à laver au cycle délicat et à l’eau froide.

Je crois qu’il n’avait pas tout à fait confiance en moi, mais il voulait à tout prix se débarrasser des mauvaises odeurs. Donc, malgré le fait qu’il était déjà 23 h un mardi soir, il a mis son casque dans la lessiveuse. J’étais très étonnée, car il est normalement déjà couché à cette heure là et puis je ne trouvais pas que c’était une bonne idée, car notre machine fait beaucoup de bruit et produit des vibrations qu’on peut ressentir à travers les murs de nos maisons en rangée.

J’étais encore plus étonnée quand j’ai vu mon mari, bien installé à côté de la lessiveuse, entrain de suivre le cycle de lavage en entier, ouvrant le couvercle à toutes les 30 secondes pour vérifier que tout se passait bien! Je me demande si je pourrais lui donner le même souci du ménage. Peut être en accrochant des affiches de VTT un peu partout sur les murs de la maison?

Advertisements
 

The Quad Obsession/Obsession de VTT June 7, 2009

Filed under: The Guy Chronicles/Les chroniques du mec — matamich @ 8:08 pm
Tags: , , , ,

This could also be entitled “Tales of an ATV widow” because last year, out of the blue, my husband purchased a King Quad All Terrain Vehicle that cost nearly more than my car. I kid you not. I have no idea where this sudden obsession came from. Although he insists that he has always wanted one and has been passionate about them all his life, I had never before heard him mention these four wheeled machines or even witnessed him going out of his way to borrow or rent one or spend any time at all checking them out at RV shows or dealerships. You see, as far as I’m concerned, a lifelong passion is something that is a central part of your persona. Did ATVs like this even exist when he was a kid? I have no idea. Take me, for example. I have been passionate about reading all my life and if you question anyone, even from my past, they will tell you that I could and still can always be found with my nose buried in a book. So, there you have it. Almost every weekend I am a Quad widow for at least one day, sometimes more. He occasionally goes out in the evenings on his machine. He has spent a veritable fortune on special clothing, gloves, boots, helmets, rain gear, accessories, gadgets, a trailer, fuel, and travel to and from the ATV areas, repairs and what have you. He even has a whole new following, his Quad buddies that he did not even know before he bought the thing. And the best part: He has planned a Quad vacation for himself. None of this includes me because you see, first, it is not my style at all and second, the Quad does not have a passenger seat!

***

Je pourrais intituler ceci « La complainte d’une veuve de VTT » car l’an dernier, mon mari s’est procuré un véhicule tout terrain King Quad qui coûte presque plus cher que ma voiture. Je ne blague pas. J’ignore d’où est venue cette soudaine obsession. Même s’il insiste sur le fait qu’il a toujours voulu posséder un tel engin et qu’il est passionné des VTT depuis toujours, je ne l’ai jamais entendu parler de ces machines à 4 roues. Il n’en a jamais emprunté ou loué et je ne l’ai jamais vu passer des heures à les admirer aux salons de VR ou chez des concessionnaires. Voyez-vous, selon moi la passion d’une vie c’est quelque chose qui fait partie intégrante d’une personne. Est-ce que ces VTT existaient même quand il était petit? Je l’ignore. Moi, par exemple, j’ai toujours été passionnée par la lecture et si vous questionnez les gens qui m’ont toujours connue, ils vous affirmeront qu’on peut toujours me trouver le nez bien plongé dans un bouquin. Alors voilà, désormais presque toutes les fins de semaines, je suis une veuve de VTT pour au moins une journée, parfois deux. Il lui arrive aussi de partir sur son véhicule les soirs de semaine. Il a déjà dépensé une petite fortune en vêtements spécialisés, gants, bottes, casques, ensembles de pluie, accessoires, gadgets, remorque, essence, kilométrage pour se rendre aux sentiers et en revenir, etc. Il a même un nouvel entourage. Des amis de VTT qu’il ne connaissait pas avant de se procurer son engin. Et la meilleure: Il s’est planifié des vacances de VTT pendant l’été. Et moi, j’en suis virtuellement exclue. D’abord, ce n’est pas du tout mon style et de plus, ce VTT n’a même pas de siège de passager!